Actualité sportive en auvergne



Boisset (Aurillac) après la défaite contre Béziers : "On partait de très loin"

Tombé à domicile contre Béziers, vendredi soir (20-24), Aurillac a concédé sa première défaite de la saison. Un revers qui doit beaucoup à une première période manquée (0-17) et que la révolte après la pause n'a pas suffi à compenser.

Paul Boisset (capitaine d’Aurillac) : 

« On va retenir la révolte et rester sur une note positive. Après c’est une grosse déception puisqu’on rentre à 17 points contre nous sans que Béziers ait forcément eu à forcer son talent. Sur la première mi-temps ils se sont nourris pas mal de nos fautes.  En deuxième mi-temps quand on s’est mis à jouer comme une équipe et pas chacun de notre côté on a arrêté de faire des fautes ça allait de suite mieux. On partait de très loin, et de plus encore à la 50e en prenant un essai en contre. A la fin, si l’arbitre a un peu de cran il peut nous donner la mêlée mais c’est un autre débat. Ce soir on retiendra forcément la défaite. On prend au moins un point, c’est un moindre mal. On est tous déçu mais ça nous "sauve" le match. (…) Peut-être qu’il nous fallait ça aussi pour garder les pieds sur terre. Ce n’est pas parce qu’on a enchaîné deux victoires qu’on était les rois du monde ».

Aurillac trop court face à Béziers (20-24) (revivre le live)

Thierry Peuchlestrade (entraîneur d’Aurillac) :

(Sur le changement de charnière à la pause) « Je crois qu’il fallait faire quelque chose à la mi-temps. Paulo (Boisset) est rentré non pas parce que Hugo Bouyssou a fait un mauvais match, au contraire, mais je crois qu’on avait besoin de Paulo pour cet aspect psychologique et notre ouvreur (Neisen) était malheureux au but et est un peu sorti du match, c’est pour ça qu’on a changé et bien nous en a pris puisqu’on a vu un  autre visage. Il y a eu de très belles choses, mais elles sont arrivées trop tard ».

Jonathan Best (capitaine de Béziers) :

« On avance au classement, je pense que c’est le plus important. Et je pense qu’Aurillac sert de test. Quand tu t’imposes ici c’est que t’es une équipe qui est prête à jouer les premiers rôles. Donc on espère que ça continuera comme ça (…). J’ai senti que plus le match avançait plus on avait de mal à tenir cette pression, donc il faut que ça nous serve aussi d’expérience, pour les jeunes et même les anciens. On est désolé d’embêter Aurillac ce soir. J’espère qu’ils iront gagner chez d’autres équipes, ça nous aiderait aussi. Mais voilà, le travail est fait et on se projette déjà sur Aix parce que c’est une grosse réception. Si on gagne aujourd’hui mais qu’on perd la semaine prochaine, ce sera un coup d’épée dans l’eau ».

Propos recueillis par Jean-Paul Cohade

 

Commentaire