Actualité sportive en auvergne



Photo © Louis Fayet

Aurillac veut prendre sa revanche et se racheter

À l’occasion de la réception de Montauban ce vendredi (20 heures ; à suivre en direct commenté sur notre site), le Stade Aurillacois devra avoir trois objectifs en tête : gagner coûte que coûte, se relancer et au passage se payer une revanche face à des Montalbanais qui leur avaient fait à l’envers la saison dernière.

En position délicate après deux défaites de suite dont une à domicile face à Nevers difficile à digérer, le Stade Aurillacois n’a clairement pas le droit à l’erreur face à une équipe de Montauban qui connaît un début de championnat compliqué. 

La venue des Tarn-­et-­Garonnais est donc l’occasion pour les hommes d’André Bester et Thierry Peuchlestrade de renouer avec la victoire et de se relancer. Une victoire déjà obligatoire surtout face à un adversaire qui n’a pas laissé de bons souvenirs lors de sa dernière venue à Jean-­Alric. 

Une revanche à prendre

C’était le 22 décembre dernier. Malmenés, les Aurillacois avaient réussi à s’offrir une balle de match pour s’éviter une troisième défaite à domicile après les revers enregistrés face à Colomiers et Bayonne. 

À cinq petits mètres de la ligne tarn-­et­-garonnaise avec une mêlée archi­-dominatrice et une introduction pour eux, les Cantaliens étaient en position d’obtenir un essai de pénalité mérité et qui leur aurait offert la victoire. 

Malheureusement, le vice des Sapiacains en avait décidé autrement. Une mêlée simulée, un ballon égaré et une bagarre générale plus tard, le Stade encaissait sa troisième défaite de la saison à domicile. 

Même s’ils ne veulent l’avouer qu’à demi-­mot, ce match est encore présent dans les têtes cantaliennes et devrait servir de levier pour les motiver. « On se rappelle encore de la fin du match houleuse de l’année dernière avec cet épisode des mêlées et on n’a pas envie que ça se reproduise, sourit simplement Thierry Peuchlestrade. J’espère que ça va nous servir de source de motivation. On est prêts à les recevoir parce qu’on a besoin de points. » 

Une victoire à aller chercher


Mais plus que leur revanche, c’est avant tout des points que les Aurillacois devront aller chercher face à une équipe de Montauban qui vit un début de saison loin de ses standards et qui ne pointe qu’à quatre longueurs devant eux. 

Après seulement six matchs de championnat, ce septième rendez­-vous est en effet déjà primordial pour les Cantaliens. Comme Paul Boisset n’a pas manqué de le rappeler à ses coéquipiers à la fin de l’entraînement mercredi matin. Une mise au point du capitaine assez rare pour le souligner. 

« On sort de deux très grosses déceptions, tempère Thierry Peuchlestrade. C’est normal que les garçons aient ce sentiment de frustration mais je sens qu’ils ont vraiment envie de revenir dans ce championnat. On sait que ça va être difficile mais c’est de bon augure de voir qu’ils ont cet esprit de gagneur et qu’ils ont envie d’avancer. » 

Repartir de l'avant


Pour avancer et se relancer, les Cantaliens vont devoir se racheter après une prestation à Brive à vite oublier. Face à des Montalbanais en quête de points pour rattraper leur retard, ils devront impérativement livrer une prestation de haut niveau. « On sait très bien qu’on n’a plus le droit à l’erreur et que Montauban n’est pas à sa place, martèle le technicien. C’est un match à quitte ou double. On doit absolument gagner et on va tout mettre en œuvre pour y parvenir. Après, il ne faut pas jouer avec la peur et que l’enjeu tue le jeu. »
Commentaire