Actualité sportive en auvergne



Rugby Stade Aurillacois
Photo © Christian Stavel

Aurillac retrouve une terre qui lui a réussi par le passé

Après quelques jours de repos et une bonne semaine de travail, le Stade Aurillacois se déplace sur la pelouse de Narbonne pour affronter Béziers, ce vendredi (20 heures ; à suivre en direct commenté sur notre site). L’occasion de ramener un bon résultat.

Les victoires du Stade Aurillacois sont tellement rares ces dernières saisons que celle ramenée de Narbonne en décembre dernier est encore dans toutes les têtes. Ce soir-là, les Cantaliens étaient enfin parvenus à vaincre la malédiction et à mettre un terme à une série de 20 déplacements sans la moindre victoire.

Alors au moment de retourner dans l'Aude pour affronter Béziers sur une pelouse du Parc des sports et de l'amitié qui leur réussit plutôt bien, il serait de bon ton que les hommes d'André Bester et Thierry Peuchlestrade se rappellent de leur dernier succès loin de leurs bases pour tenter de réitérer une telle performance.

S'appuyer sur le passé ne suffira pas


Parce qu'en face, les Biterrois ne leur feront absolument pas de cadeaux. Visiblement agacés par le refus du président Millette d'inverser la rencontre plutôt que de la jouer sur un terrain neutre, les Héraultais attendent sûrement le Stade le couteau être les dents. Mais peu importe l'ASBH et sa mentalité au moment de préparer ce match, les Cantaliens doivent absolument se focaliser sur eux pour à tout prix éviter de passer à travers leur première mi-temps comme à Aguiléra ou à Brive.

Ce match face à Béziers peut déjà être un tournant pour le Stade Aurillacois alors qu'on approche à grands pas du tiers du championnat. Si une défaite aurillacoise en terre audoise ne serait pas catastrophique, une victoire pourrait permettre aux hommes d'André Bester et de Thierry Peuchlestrade de se replacer et de recoller au bon wagon.

Pour cela, les Cantaliens pourront finalement compter sur AJ Coertzen, libéré de son contrat le liant aux Griquas. Une arme supplémentaire dans le jeu d'attaque du Stade qui ne sera pas de trop pour faire tomber Béziers.

Pour le reste, le staff a choisi d'aligner une équipe proche de celle qui a pratiquement su renverser la situation à Biarritz. Une formation qui doit prendre conscience qu'elle peut faire de belles choses même loin de ses bases.

Ah et si certains font confiance aux signes du destin, en plus d'avoir eu lieu à Narbonne sur la pelouse du Parc des sports et de l'amitié, la dernière victoire du Stade Aurillacois à l'extérieur avait été arbitrée par Monsieur Carrillo. Comme ce soir…


Les équipes :

Béziers. Fernandes, Esteriola, Semeran ; Marie, Tuineau ; Kelly, Hoarau, Best (cap.) ; Trussardi, Suchier ; Touizni, Rawaca, Puletua, Ballu ; Berard.

Aurillac. Nostadt, Lebreton, Ojovan ; Hézard, Corbex ; Tsutskiridze, Adendorff, Maituku ; Boisset (cap.), Segonds ; Coertzen, Saïd-Omar, Colliat, Valentin ; McPhee


Nourredine Regaieg

Commentaire