Actualité sportive en auvergne



Photo © Mazières Serge

Arpajon prêt à relever le défi de la Fédérale 2

Après l’accession en Fédérale 2, au printemps dernier, acquise avec panache, les joueurs arpajonnais ont rechaussé les crampons pour la reprise des entraînements.

Devant une soixantaine de seniors, l’entraîneur Philippe Roques, l’ensemble du staff et le président Jean­-Luc Bertholet ont tourné la page de la saison écoulée pour évoquer la nouvelle qui débutera par une affiche de premier plan, à domicile, avec la réception de Limoges qui a déjà annoncé la couleur et n’a pas l’intention de s’éterniser à ce niveau. +

« Nos entraînements vont monter en régime jusqu’au 15 septembre, date à laquelle notre investissement et notre état d’esprit doivent être irréprochables si nous voulons envoyer un message fort. »

Un calendrier chargé

Pour le staff arpajonnais, les objectifs sont clairs : « Nous visons le plus haut possible et devons rester invaincus sur les bords de la Cère. » D’une manière générale, le début de calendrier des « ciel et blanc » s’annonce corsé avec des écuries rodées « dont nous connaissons la valeur, ce qui n’est pas pour nous déplaire ».

Le Rugby club Arpajon Veinazès va découvrir le championnat de Fédérale 2 au sein d’une poule de brassage où l’on retrouve des clubs des Comités d’Auvergne, du Limousin et de Midi-Pyrénées. Après l’ouverture, le 15 septembre face à Limoges, ce sont les Gantiers de Saint-­Junien qui fouleront la pelouse de La Vidalie la semaine suivante. Avec un budget cinq fois inférieur à celui de l’USAL, Arpajon entend faire vivre sa différence basée sur l’envie de se surpasser pour relever les défis.

Commentaire