Actualité sportive en auvergne



Photo © Dorian Loubiere

Arpajon à 80 minutes du bonheur

Les Cantaliens ont déjoué les pronostics, dimanche dernier, en disposant largement, en 16es de finale aller, d’une équipe d’Aubagne leader incontesté de la poule 6 (46-3). Le score, sans appel, ne peut que donner beaucoup d’espoirs aux Cantaliens avant le match retour dans les Bouches-du-Rhône, ce dimanche (15 heures). 

Il reste une manche retour à disputer dans les Bouches-­du­-Rhône, ce dimanche (15 heures). Et sur le terrain de Provençaux vexés, cela ne sera pas une partie de plaisir. D’autant plus qu’il y a eu un peu de rififi entre joueurs adverses, irrités par la tournure du match, et supporters, après le coup de sifflet final d’un match pourtant sans histoires.

Des échauffourées, qui n’ont pas plu au président Bertholet : « J’ai eu du mal à comprendre la situation. Je tiens à rappeler les valeurs humaines du club, très éloignées des propos injurieux de pseudo­-supporters venus à l’occasion de ces phases finales et qui ne représentent en aucun cas nos principes moraux. Notre réputation de club ouvert, qui sait accueillir les personnes extérieures n’est plus à faire. Notre association est un vecteur important d’intégration pour nos jeunes. Le soutien de nos vrais supporters, plus nombreux de match en match, est puissant, mais ne dépasse jamais les limites. Par souci d’apaisement, nous avons quand même annulé, la mort dans l’âme, notre car de supporters pour le match retour. »

Cet état de fait renforce le caractère exceptionnel de cette partie. « Je ne vois qu’un côté positif à tout ça, analyse le coach Roques. C’est que nous ne pourrons nous permettre aucun relâchement. De toute façon, chaque match a son histoire. Nous sommes bien placés pour savoir, après notre déconvenue à Elne, au premier tour, que passer à côté arrive à tout le monde. Cela ne nous avait pas empêchés de renverser la tendance chez nous. »

« Nous sortons du match référence de notre saison »

Même son de cloche chez son alter ego, Stéphane Serre. « Chaque rencontre détient sa vérité. Nous nous attendons à affronter une équipe d’Aubagne qui aura à cœur de montrer un autre visage. Celui d’un premier de poule. Ils n’ont plus rien à perdre et joueront sans pression. Quant à nous, nous sortons du match référence de notre saison. Nous allons continuer à nous appuyer sur notre solidarité et notre esprit combatif. »

La prudence est donc de mise du côté des Cantaliens, qui devront une nouvelle fois faire preuve d’un esprit de corps irréprochable, tout en gardant la tête froide pour conduire au mieux leurs manœuvres. La discipline sera aussi une donnée clé pour réaliser l’exploit : celui d’entrer dans l’histoire du club.


 

Le groupe :

Arpajon. Batut, Tourde P., Barral, Griffoul H., Lhéritier M., Lhéritier C., Falevalu, Mestries, Griffoul Q., Malbert, Anglard, Numitor, Blanqui, Bonnard, Camara, Tourde S., Sery, Laffaire, Coubetergues, Rouquette, Parro.

Commentaire